A Paris se joue une pièce de théâtre macabre dont vous êtes les acteurs...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Fiche Magique Russe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksandra Vodoleïev
Grammar Nazi
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 24

MessageSujet: La Fiche Magique Russe   Dim 2 Jan - 0:45

Aleksandra "Dimitrievna" Vodoleïev


Inquisition


Spoiler:
 

1. LE PERSONNAGE

Nom : Vodoleïev
Prénom : Aleksandra
Patronyme : Dimitrievna
Sexe : F
Date de naissance : 29 Décembre 2000
Age : 19 ans
Pouvoirs : Aleksandra peut supprimer son poids, ou le poids d'un objet qu'elle touche. Bien entendu, cela ne marche pas avec les objets trop grands, comme un immeuble. Mais elle peut ainsi soulever une statue de marbre comme un fétu de paille.
Cependant, elle ne supprime pas la masse de l'objet, seulement son poids. Elle peut couper son pouvoir quand elle le veut, mais ne peut le garder plus d'une heure activé, et ne peut pas cibler plus de deux objets. Cependant elle peut indéfiniment et sans limites utiliser son pouvoir sur elle-même.


P hysique :
Aleksandra est une très jolie demoiselle. C'est un fait, il n'y a qu'à regarder ses traits fins, ses grand yeux d'un bleu paradisiaque où il ferait bon se baigner, ses lèvres fines qu'on a envie d'effleurer du doigt, ses grands cheveux qu'elle teint d'un noir aux reflets violacés. Et son air souvent boudeur ou méchant n'enlève en rien de son charme. Elle possède aussi de longs cils qui lui élargissent les yeux, elle ne se maquille jamais, considérant que le maquillage ne ferait que la masquer. Elle est assez grande, 1m70, a de longues jambes finement musclées, une poitrine assez grande qu'elle apprécie pour la mettre en valeur sans la gêner, une taille assez mince, on lui prête souvent un aspect frêle, renforcé par sa peau d'une pâleur extrême qui l'oblige souvent à s'enduire de crème solaire, mais la prendre pour une faible fille serait s'exposer à de désagréables surprises puis-ce que sous sa frêle charpente se dissimulent des muscles entretenus par des sports de combat, qu'elle pratique depuis longtemps.
Elle porte le plus souvent des vêtements très féminins, découvrant souvent beaucoup de peau, même en hiver, habituée à des températures allant jusqu'à -30, les hivers du sud de l'Europe font office de doux printemps. Elle aime beaucoup les robes et les vestons. On peut aussi la retrouver en uniforme, mais jamais en short ou en pantalon. Elle porte ses cheveux détachés, mais il lui arrive de se faire une queue de cheval.

C aractère :
Aux premiers abords, Aleksandra est une jeune fille pure est innocente. Parfaitement polie, élégante et courtoise. Elle aime se promoener des heures dans les parcs parisiens, l'archétype même de la jeune fille de bonne famille, mais cette ingénue cache une vérité bien plus triste. Car si elle est sincère quand elle souris aimablement, elle ne comprend pas où est le mal à égorger quelqu'un, et le fera en souriant tout autant. Ce n'est pas qu'elle est sadique, elle ne comprends pas le bien et le mal, et obéis scrupuleusement aux ordres.
Son rapport à la douleur aussi est étrange. Aussi loin qu'elle puisse s'en souvenir elle a toujours eu mal, cela fait partie de son quotidien, ce n'est pas qu'elle n'a pas mal, mais elle n'y fait plus attention. C'est ce que beaucoup prennent pour du masochisme, alors qu'il s'agit simplement d'une indifférence.
Sinon, elle adore écrire, compose des poèmes à l'occasion, s'éprend souvent des plantes et possède une chambre des plus verdoyantes. Elle reste très souvent collée à son amie Cyana, à tel point qu'on les prend souvent pour un couple. Elle adore l'affubler de surnoms plus ou moins intelligents, et aimerait passer sa vie dans ses bras.
Aleksandra est très affectueuse, boudeuse, candide et ressemble souvent à une gamine, et pourtant, elle est d'une intelligence fulgurante, arriva première de sa promotion sans aucun effort, et continue ainsi dans ses études.
Elle est fortement croyante, et a beaucoup de mal à accepter la liberté d'expression sur le sujet de Dieu.


H istoire :

Aleksandra est née à Moscou dans une famille nobilière, restée en exil jusqu'aux années 1990, retournée aux origines familiales dans un vaste appartement. Élevée depuis sa naissance dans la plus pure tradition orthodoxe, elle est aussi croyante qu'on puisse l'être. Sa mère lui fait idôlatrer la tsarina Aleksandra Fiodorovna, et si elle fût aimée, elle fut aussi élevée incroyablement strictement. Toujours première de sa classe dans son école privée moscovite, sportive, attentive, respectueuse, elle enchantait ses parents qui la trouvaient parfaite. La première anecdote marquante de sa vie fût quelques jours avant son 12ème anniversaire, le 21 décembre 2012. C'était un vendredi comme un autre, la fillette rentrait tranquillement de l'école, emmitouflée dans sa parka bien chaude, son sac sur le dos. Quelques flocons tombaient du ciel, qui n'avait plus été bleu depuis déjà une semaine. Alors qu'elle remontait l'avenue dans laquelle les lampadaires venaient de s'allumer, le ciel changea presque de couleur en un clin d'oeil, et s'assombrit, prenant une étrange teinte pourpre. Des cris s'élevèrent d'un peu partout, les gens couraient dans tous les sens cherchant un abri à l'étrange phénomène météorologique. Esquivant les adultes paniquant, Aleksandra courut vers sa maison, ses longs cheveux blonds flottant derrière elle, elle se fit bousculer plusieurs fois mais se releva chaque fois prestement, ne laissant pas le temps aux gens en panique de la piétiner, et finit par arriver saine et sauve chez elle. Ses parents arrivèrent peu après, soulagés qu'elle fût rentrée sans encombre, cette nuit, ils la passèrent à la cave, après avoir barricadé portes et fenêtres. Elle avait pu dormir avec ses deux parents, et pour la fillette, c'est un de ses souvenirs les plus heureux, tous les trois ensembles dans cette cave.
C'est avec soulagement que le ciel redevint bleu le lendemain, toutes les télévisions ne parlant que de l'étrange phénomène de la veille apparemment dû à une éruption solaire d'une ampleur incommensurable, toutes les prédications les plus folles sur l'apocalypse se répandant comme une trainée de poudre. Aleksandra et ses parents allèrent prier encore plus souvent qu'auparavant, mais la vie continuait son rythme tranquille. Le printemps arriva, les manteaux laissèrent place à des vêtements pus léger, et c'est depuis ce fatidique 21 avril que la vie d'Aleksandra bascula.
C'était une journée qui commençait mal, Aleksandra se réveilla dans une étrange torpeur, brûlante et frigorifiée, elle avait attrapé une mauvaise grippe. Elle délira toute la journée dans son lit, sa mère à son chevet qui avait endossé le rôle d'infirmière pour sa fille, changeant ses compresses d'eau froide la faisant boire.

Mamotchka... J'ai soif
Attends zolatka..


Et alors qu'elle soulevait sa fille au bord de l'évanouissement pour la faire boire, elle faillit crier et la lâcher, sa fille ne pesait rien entre ses bras, comme si elle n'existait pas. Pourtant elle était bien là, entre ses bras. Peut-être était-ce simplement par ce qu'elle était malade, elle n'avais jamais été très lourde; mais au fond d'elle elle savait bien que c'était simplement comme si elle ne pesait plus rien.
Elle fit boire la pauvre petite et la laissa se rendormir avant de se diriger sur le téléphone pour appeler immédiatement son mari qui accourût aussitôt.

_Lioubimyï, qu'est-ce qui s'est passé pour que tu sois aussi paniquée?
_Oh, Nejnyï, c'est affreux.. tout à l'heure... notre fille... elle... je crois qu'elle a été atteinte...
_Tu veux dire...
_Oui... quand je l'ai soulevée, elle ne pesait pas plus qu'un grain de sable.
_Tu es sûre de ne pas avoir rêvé ?
_Vas-donc voir toi-même...


Ibrahim ouvrit donc la porte de la chambre de sa fille avec attention pour la trouver assoupie dans son lit, ses cheveux d'or collés à son front par la sueur, le teint rougi par la fièvre. Il eut un pincement au coeur en la voyant si adorable, sa chère Sacha, sa Sachenka. Depuis presque deux mois déjà, partout dans le monde des gens développaient des étranges pouvoirs contre-nature, allant jusque dans le domaine interdit du Créateur, les Patriarches avaient condamné ces personnes, les excommuniant. Sa fille était un exemple de pureté, pourquoi subirait-elle ce sort ?
Il la prit doucement dans ses bras, pleurant lorsqu'il se rendit compte de l'abominable vérité. La petite ouvrit tranquillement ses yeux, et de ses petites mains ayant encore gardées les rondeurs de l'enfance essuya les larmes de son père.

_Ne pleure pas Papoutchka, ce n'est qu'un peu de fièvre, je vais bientôt guérir.

Le sourire candide et faible qu'elle lui lança acheva de lui transpercer le coeur et mit la dernière main à sa résolution, il sauverait sa fille, sans doute le Seigneur avait-il ses raisons, mais il se devait de la protéger. Il essaya de lui sourire, la reposa dans son lit pour la laisser se reposer, et ressortit de la chambre comme un fantôme, plus pâle encore que la mort.

_Alors ?
_Tu avais raison... Il faut qu'on la protège, avec la volonté du Seigneur, personne ne se rendra compte de rien.
_Je l'espère, radnaïa, je l'espère...


Deux jours plus tard, la petite Aleksandra avait retrouvé sa joie de vivre et son poids, ses parents décidèrent de ne rien lui dire, et elle continua sa petite vie de jeune demoiselle de bonne famille. Tout se passait pour le mieux, la routine qui n'avait jamais quitté la jeune fille finit par rattraper les parents, face l'absence de récidive du phénomène. Ils multiplièrent tout de même les offrandes à l'église pour remercier le Seigneur d'avoir épargné à leur fille ce calvaire.
Cependant, la tranquillité ne devait pas être leur destin, puis-ce qu'éclata au grand jour leur funeste secret.
L'été était arrivé, c'était les vacances pour la jeune Aleksandra qui avait bien grandi durant les quelques mois depuis son 13ème anniversaire aimait passer son temps sur l'herbe verte des parcs de la capitale, sous le soleil éclatant de l'été, sous la chaleur presque étouffante du mois de juillet. Elle se promenait tranquillement entre les arbres, lorsqu'une banale racine qui sortait du sol fit basculer sa vie en faisant basculer la pauvre enfant. En essayant de se rattraper, elle se sentit s'envoler et atterrit au sommet d'un arbre. Elle cria au secours, et les pompiers durent intervenir pour la faire redescendre, et c'est une petite fille tremblante qui se retrouva dans les bras de ses parents, et elle ne décrocha pas un mot avant qu'ils ne furent rentrés chez eux.

_Qu'est-ce qui s'est passé Sachenka ? Comment t'es-tu retrouvée là-haut ?
_Je ne sais pas... Je suis tombée et je me suis envolée comme une feuille là-haut. Je te promet que je ne mens pas Papoutchka !
_Sachenka, il faut qu'on t'avoue quelque chose. Tu te souviens le jour où tu as eu cette forte fièvre ? Quand on t'a prise dans nos bras tu ne pesais plus rien... Sacha, tu as été frappée de la malédiction de Dieu...


À ces mots, les yeux de la jeune fille s'emplirent de larmes, et elle alla se réfugier contre son père, pleurant à chaudes larmes la tête contre son ventre, sa mère la prenant elle aussi dans ses bras. Elle savait très bien ce que cela voulait dire, depuis que le patriarche de Rome était devenu le chef de l'Église, les mutants avaient été excommuniés et étaient exterminés. Ils passèrent de nombreuses minutes enlacés tous les trois, jusqu'à ce que les larmes d'Aleksandra se tarirent, la laissant hocquetante, les yeux rougis et gonflés, faisant d'autant plus ressortir ses grands yeux bleus. SOn père prit alors la parole pour la rassurer.

Ne t'en fais pas Tsyplionak, je vais aller parler au Patriarche, notre famille est bien connue, j'espère qu'il aura une solution.

Épuisée d'avoir tant pleuré, la petite s'endormit presque aussitôt, avant que son père ne parte plaider sa cause. Lorsqu'elle se réveilla, elle vit ses deux parents à son chevet, qui lui souriaient.

_Tchouda, j'ai été voir le Patriarche, il m'a dit qu'ils avaient justement besoin d'une personne comme toi à envoyer à Rome pour être sauvée. L'Église se propose de racheter ton âme et de te rebaptiser au service du Vatican..

Aleksandra pleura une nouvelle fois, de joie et de tristesse mêlées cette fois, de la joie car elle savait qu'elle vivrait et rachetterait son âme, de tristesse par ce qu'elle devait quitter ses parents qu'elle aimait tant.
Quelques semaines plus tard elle prenait l'avion pour Rome, et rejoignit d'autres mutants pour devenir Inquisiteurs. Ces années furent très difficiles pour elle, mais elle tint bon, se montra sage comme sa mère le lui avait demandé, et tint surtout grâce à Cyana Williams, une fille de son âge qui la prit sous son aile et à laquelle elle s'était raccrochée comme à une bouée de sauvetage, et à laquelle elle avait voué son âme.

2. DERRIÈRE LE PC

Prénom : Victor
Age : 17
Sexe : M
Pays : France
Quel est votre niveau de RP ? 12/10 =D
Pensez-vous être actif(ve) ? Voui :3
Comment avez-vous connu le forum ? Mystère !
Un p’tit commentaire ? Les admins sont merveilleux.

3. VALIDATION DES CODES DU RÈGLEMENT

Code 1 : [Validé par]
Code 2 : [Moi-même, Mouahahaha~]


Dernière édition par Aleksandra Vodoleïev le Dim 12 Juin - 20:38, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Fiche Magique Russe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche explicative des rangs. (niveau de magie)
» Signaler une fiche terminée
» Système magique: créer sa fiche
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lupus Dei :: LE FORUM :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: