A Paris se joue une pièce de théâtre macabre dont vous êtes les acteurs...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ You can't hear a noise ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rin Kobayaka

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 19
Localisation : Tourner à gauche, puis à droite, aller tout droit et enfin prendre à droite. Je suis pas là ? Ah tant pis, réessayer un autre jour ! x}

MessageSujet: ~ You can't hear a noise ...   Ven 2 Mar - 19:26

Pas de bruit. Pas de sons. Rien que le vide. C'était agréable. Rin expira, sereine. L'air frais changeait de l'immonde odeur de l'orphelinat. Dans sa cape pourpre, elle était sur un banc, calme. Le visage transit, glacial, rien ne changeait, juste la tranquillité. Elle ferma les yeux, elle se sentait réellement bien, cela faisait bien longtemps. Elle se mit à chantonner. Une douce mélodie, assez mélancolique. Puis elle se tut, quelqu'un venait briser son plaisir, son fade plaisir. Elle vit passer une famille. Il y avait une petite fille sur les épaules de son père. Elle semblait heureuse et souriait. Rin baissa le regard. Dans le reste de son passé, ce dont elle était sure c'était que son père ne l'aimait pas. M'enfin, elle refoula ses sa mémoire une fois de plus pour ne pas gâcher la journée ...

Elle ouvrit un œil. Apparemment, elle s'était sans doutes endormie. Ce qui venait de la réveiller, c'était cette odeur. Rin avait l'odorat très fin et reconnaissait les gens à leur odeur. Le plus répugnant des parfums était celui des humains. Ces stupides êtres se croyant supérieurs et méprisant ceux qui sont différents d'eux. Heureusement pour son nez, cette odeur était assez douce. Elle apparut, une jolie demoiselle. Froide, Rin lui jeta un regard bref depuis sa capuche. Elle était blonde, elle n'était pas humaine à coup sur ! Rin se redressa et enleva sa capuche, pour la voir de plus près. Elle activa son œil, elle fut plonger dans sa dimension. Cette dernière observa donc le passé de la jeune fille. Elle se nommait Adeline Jonzac mais préférait qu'on l'appelle Ady. Elle était une Mutante, ce qui plaisait fortement à Rin. Elle avait 25 ans et avait un joli minois quoi qu'un peu masculin aux yeux de Rin. Son pouvoir, elle pouvait plonger les gens dans de terribles cauchemars. Rin ne broncha pas. C'était un pouvoir plutôt inefficace sur elle. Des cauchemars, elle en faisait tout le temps, elle ne se souvenait de rien, elle voyait des horreurs et des morceaux des passé glauques et macabres, pour elle, aucunes raisons de s'en faire. En même temps, ce pouvoir était fascinant. Le reste, elle avait eu une enfance banale jusqu'à l'éruption solaire. Puis elle fut jetée de chez elle. Rin aurait pu rire, mais ne ressentant rien, elle ne le fit pas. Surtout pour rire d'une Mutante. Elle trouvait le passé de "Ady" mignon comparé à celui d'autres Mutants. Elle désactiva son œil, son pouvoir se coupa.

Dans le passé de la jeune fille, Rin avait vu qu'elle semblait timide. Rin s'approcha et lui demanda l'heure, elle devait peut-être rentrer après tout. Un sourire narquois sur les lèvres. Rin n'éprouvait aucune compassion et prenait un réel plaisir à embêter les autres, surtout les timides. Sans sous-estimer la demoiselle, elle plissa le regard et lui adressa un de ses faux sourires dont elle avait le secret ...

_________________
« The Shadow of the Blue Moon ~ Rin Kobayaka »
Tu veux vraiment réaliser mon souhait ?
Alors je t'en prie, sèches mes larmes et enfermes mes cauchemars à jamais ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://way-of-the-shadows.purforum.com/
Ady Jonzac

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Juste...chez moi.

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Dim 4 Mar - 0:00

Midi.
Ady soupira en sortant de l'école primaire dans lequel elle travaillait. Elle avait quatre heures chaque mercredi, mais elle devait toujours aller très vite pour nettoyer toute une école en quatre heures. C'était pour des enfants, Ady donnait son maximum pour qu'ils évoluent dans un univers le plus propre possible. Et c'était pas gagné, vu la manière dont ils salissaient. A croire qu'ils ne savaient pas ce que voulait dire s'essuyer les pieds !
Et encore, ils lui prévoyaient tout ce dont elle avait besoin, c'était déjà ça. Mais les filles qui nettoyaient tous les soirs ne faisaient vraiment pas grand-chose. La jeune femme découvrait toutes les semaines les conneries de ses collègues, genre, les pelletées de poussière sous les meubles, les coins pas nettoyés, les merdes dans les toilettes...
Ouais, elle allait s'arrêter là, ça devenait gore. En plus, il était midi, et elle allait manger, là, inutile de s'attarder sur ce genre de détails, c'était pas bon pour la disgestion. Pire, ça gâchait le goût de la nourriture.
Ady prit le volant et fonça - aussi vite qu'elle pouvait, elle ne franchit pas une seule seconde la limite de vitesse autorisée - vers l'immeuble dans lequel elle avait deux appartements à faire. Elle ne mangeait pas chez elle, le midi, le temps d'aller et venir, lui en prendait justement, trop, de temps. Et du carburant. C'est que ça coutaît cher, l'essence. Et Ady n'avait pas assez d'argent pour le dépenser inutilement.
La jeune femme se gara non loin de son lieu de travail et attrapa sa gamelle. C'était le même ritel chaque semaine depuis des années, elle était rôdée. Non loin, elle savait qu'il y avait un petit parc, et elle s'y installait quand il faisait bon pour manger. Sinon, elle restait dans sa voiture.
Enfin, elle avait de la chance, il faisait beau aujourd'hui. Elle allait s'installer sur un banc et manger tranquille en écoutant sa musique, et en lisant son bouquin. Oui, c'était un chouette programme.
Alors qu'elle parcourait les allées du parc pour trouver un coin suffisamment éloigné pour pas qu'on la voie, elle vit une gamine pas bien grande se diriger vers elle. Ady détourna les yeux, espérant la croiser sans anicroches, mais elle se loupa. La fille lui demanda l'heure.
Pas de chance pour la tranquillité. Soupirant intérieurement, la trouille au ventre, Adeline sortit son portable.
_ Il est midi, répondit-elle doucement. Midi dix-huit, précisément.
Elle ne souhaitait pas s'attarder, la fille était certes très jeune, mais vachement...étrange. Et inquiétante. Elle était habillée d'une cape rouge - ah, ça se portait aussi en vrai, ces trucs-là, pas que dans les livres ? - et d'un style vaguement gothique, qui s'alliait à merveille avec ses cheveux noirs d'ence et sa peau très pâle. Ady ne baissa pas un instant les yeux vers ceux de son interloctrice.
_ Bonne journée, murmura t-elle.
Et maintenant, la fuite. Elle avait usé son quota de mots envers les inconnus pour la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Kobayaka

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 19
Localisation : Tourner à gauche, puis à droite, aller tout droit et enfin prendre à droite. Je suis pas là ? Ah tant pis, réessayer un autre jour ! x}

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Dim 11 Mar - 19:18

Il y eut comme un déclic. Au moment où la jeune femme prononça l'heure qu'il était, dans la tête de Rin des voix, beaucoup de voix se firent entendre. Rin lâcha un glapissement. Elle posa ses mains sur sa tête, comme pour empêcher qu'elle n'explose. Elle s'agenouilla et gémit. Ces instants là, elle ne les connaissait que trop bien, pas de souvenirs macabres ou joyeux qui remontaient à la surface, juste l'oubli. Elle savait qu'elle allait oublier à nouveau, or elle ne le voulait pas, elle ne le voulait plus. Puis se fut le noir.

Une minute passée à peine, Rin se redressa, comme un automate. Elle attrapa la manche de la demoiselle et lui adressa un sourire chaleureux.

" Est-ce que vous pouvez me dire où je suis ? Je suis perdue ? Je ne sais plus. Vous savez qui ... vous savez qui je suis ? S'il vous plait, aidez-moi. Je ne sais plus ce que je fais ici, j'ai peur ..."

Ces moments où elle oubliait tout, étaient plus ou moins courts, cela dépendait des fois. Elle souhaitait juste que toutes ces voix se taisent, qu'elles disparaissent.
Puis une se distingua des autres.

* Tu es vraiment stupide. Tu as encore oublié. Réfléchis deux secondes, qu'est-ce que tu fiches ?
- Je ne sais pas. Je ne sais plus.
- Reviens sur terre Rin. T'en as pas marre d'oublier ?
- J'ai oublié ?
- Tu ne te souviens plus d'elle ? Alone ?
- Ferme-la Sayuki.*

On lui avait souvent dit étant gamine qu'elle avait un comportement étrange. A force d'avoir été seule, Rin avait développé une espèce d'écho, une double-personnalité dont elle avait conscience. Mais là, à part son "double", elle ne se rappelait de rien. Elle soupira et regarda le ciel. Finalement, le ciel n'était pas trop moche, il était même beau. Au plus profond d'elle-même, qu'est-ce qu'elle se sentait stupide. Elle n'y pouvait rien. Elle ne savait plus.

_________________
« The Shadow of the Blue Moon ~ Rin Kobayaka »
Tu veux vraiment réaliser mon souhait ?
Alors je t'en prie, sèches mes larmes et enfermes mes cauchemars à jamais ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://way-of-the-shadows.purforum.com/
Ady Jonzac

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Juste...chez moi.

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Dim 11 Mar - 20:22

Oui, la fuite. Ou peut-être pas, finalement.
Ady se savait pas très chanceuse. La preuve, elle tombait toujours sur des cinglés, la fille qui l’avait abordée en était un autre exemple, édifiant. Et puis, y avait pas qu’avec les gens qu’elle était malchanceuse. Quoiqu’il se passait, elle avait la poisse, c’est tout.
Et puis bon, voilà quoi. Fallait vraiment l’avoir, cette fichue poisse, pour tomber sur une fille qui, non seulement était étrange, mais en plus, faisait une crise pile poil au moment où elle parlait. Crise de quoi ? Ady n’en avait aucune idée. Elle vit juste avec horreur la fille prendre sa tête entre ses mains, crier puis tomber à genoux au sol en gémissant.
Seigneur, mon Dieu ! Songea Adeline, tétanisée. Mon pouvoir ? C’est mon pouvoir ? !
Le fameux don de la jeune femme avait en effet des tendances à se déclencher n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui. Elle n’avait jamais appris à le maîtriser après tout. Alors, si cette enfant souffrait, c’était de sa faute ? !
Terrorisée, des larmes coulant de ses yeux, Ady se laissa tomber par terre et serra l’adolescente contre elle. C’était tout ce qu’elle pouvait faire, était capable de faire. Elle était impuissante, ce qu’elle savait avec son pouvoir, c’était qu’il fallait juste attendre que ça passe. Rien de plus. Elle lui caressa les cheveux, murmurant des paroles qu’elle espérait réconfortantes. Dieu, qu’elle détestait ce pouvoir, cette malédiction ! A cause de ça, elle faisait souffrir des enfants, des gens qui ne demandaient rien, innocent ! Pourquoi c’était tombé sur elle ?
Après un temps qui parut horriblement long à Adeline, l’adolescente cessa de pleurer et se redressa avec lenteur. Ady la sentit attraper sa manche et elle leva la tête, dévoilant ses yeux qui lui firent froid dans le dos, et un gentil sourire, qui lui fit encore plus peur. Ciel, et si cette enfant avait perdu la raison à cause de son cauchemar. Elle le savait, que ça pouvait arriver, elle avait déjà tant vu les séquelles psychologiques de ses anciennes victimes.
_ Est-ce que vous pouvez me dire où je suis ? Demanda l’adolescente. Je suis perdue ? Je ne sais plus. Vous savez qui…vous savez qui je suis ? S’il vous plaît, aidez-moi. Je ne sais plus ce que je fais ici, j’ai peur…
Les yeux toujours remplis de larmes d’Adeline s’écarquillait. Quoi ? Mais que racontait cette petite ? Le choc avait été si grand qu’elle en avait perdu la mémoire ? Alors, ça, c’était une première. Les victimes des cauchemars qu’elle provoquait n’oubliaient pas en général. Bien, au contraire. Alors quoi, que se passait-il ? Cette petite semblait tellement perdue que le cœur tendre de la jeune femme se brisa.
Avec douceur, elle caressa les cheveux sombres, espérant la rassurer. La petite étant encore plus effrayée et perdue qu’elle, c’était bien elle, l’adulte, qui devait prendre les choses en main.
_ Je…je suis juste une passante, balbutia Adeline. Tu m’as demandé l’heure et tu as eu…une crise ?
Elle ne savait pas trop comment décrire les cauchemars, cela dépendait de la personne. Et puis, lui dire que c’était sa faute si elle avait eu une crise n’était peut-être pas une bonne idée. On ne savait pas sur qui on tombait, après tout, cette gamine pouvait avoir des liens avec les mercenaires qui chassaient les mutants, voire avec l’Inquisition. On ne savait jamais.
Elle déglutit. Ne pas penser à ça.
_ N’aie pas peur, poursuivit-elle. Je vais t’aider, je suis là…Tu peux te reposer sur moi, je te laisserais pas. Je vais t’aider. N’aie pas peur, je suis là…
Non, Ady ne pouvait absolument pas laisser une adolescente seule alors que c’était elle qui l’avait mise dans cet état. Elle ne pouvait pas laisser une personne perdue tout court. Oui, elle allait aider cette enfant, quoiqu’il lui en coûte.

_________________

Je suis un songe, un ectoplasme
Juste un mensonge, un pléonasme

Sous mon masque de fer
Des larmes qui lacèrent
Mes anciennes blessures

Sous mon armure
Je me fissure...


Bim bam boum - Mozart, l'opéra Rock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Kobayaka

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 19
Localisation : Tourner à gauche, puis à droite, aller tout droit et enfin prendre à droite. Je suis pas là ? Ah tant pis, réessayer un autre jour ! x}

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Lun 12 Mar - 19:41

La jeune femme semblait encore plus apeurée que la gamine et pourtant, sure d'elle, elle tenta tout de même de réconforter Rin. Elle posa gentiment sa main sur la chevelure de la jeune fille, par réflexe, défense, Rin se dégagea rapidement, repoussant la demoiselle. Rin était comme un animal blessé, sauvage, malgré sa courte perte de mémoire, elle gardait en mémoire des principes ou réflexes qu'elle avait acquis durant les années. La fameuse Adeline Jonzac pensait que Rin avait une crise, mais c'était bien plus que ça. Ce genre de chose ne lui arrivait pas souvent, mais quand cela arrivait, c'était sans prévenir et douloureusement. Des voix hurlaient dans sa tête, elle avait l'impression qu'elle allait exploser.

* Fais un effort. Je n'ai que très peu d'estime pour toi, mais alors là, c'est le chapeau.
- De quoi je me mêle ?
- Je suis ta résonance, ton écho, je sais tout de même qui je suis ainsi que qui tu es, je me mêle de nos histoires.
- Tais-toi. Je ne veux plus vous entendre.
- Un jour tu t'en mordras les doigts gamine.*

Et comme si cette phrase était familière, Rin retrouva aussitôt ses souvenirs. Elle revoyait tout. Ses morceaux de passé, sa sœur, ce qu'elle fichait là, la demoiselle. Rin ne comprenait pas pourquoi celle-la pleurait. Pleurer était faible et n'éprouvant que peu de compassion, elle s'en moquait en fin de compte. Mais bon, elle avait un sentiment que la jeune femme avait été tout de même attentionné à son égard. Rin prit alors un de ses masques souriant, agréablement, sans le ressentir réellement.

" Excusez-moi. J'ai du vous effrayer. Pourquoi pleurez-vous ? J'espère que ce n'est pas à cause de moi. Merci."

Lui avait-elle dit. En réalité, elle se fichait de si elle l'avait effrayé ou pas. Elle pleurait, c'était stupide. Depuis sa disparition, Rin n'avait presque jamais plus pleurer. Les gens faibles n'avaient pas leur place en ce bas-monde, il fallait être fort pour survivre. Rin ne se souvenait pas de ce court instant d'oubli, elle ne se souvenait pas de la discussion. Elle attendit donc que la jeune femme se calme et se remette de ses émotions pour discuter.

_________________
« The Shadow of the Blue Moon ~ Rin Kobayaka »
Tu veux vraiment réaliser mon souhait ?
Alors je t'en prie, sèches mes larmes et enfermes mes cauchemars à jamais ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://way-of-the-shadows.purforum.com/
Ady Jonzac

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Juste...chez moi.

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Lun 12 Mar - 21:04

Alors qu’Adeline prenait la fillette dans ses bras pour la réconforter, celle-ci la repoussa brusquement, la faisant tomber assise par terre. Eberluée, la jeune femme resta coite, incapable de réagir. Mais que s’était-il passé ? Elle avait loupé un épisode là…
La fille paraissait toujours aussi perdue, mais elle l’avait rejetée comme si le contact d’Adeline l’avait brûlée, dégoûtée. C’était tout à fait le genre de réaction que pouvait avoir un Inquisiteur, ces gens qui se croyaient supérieur. Ok, c’était pas leur faute, y avait une sacrée histoire de secte là-dessous, Ady en mettrait sa main à couper, mais le fait était là. Cette fille pouvait-elle être des leurs ? On racontait aussi que l’Inquisition comptait de très jeunes enfants dans ses rangs.
Soudain terrifiée, Ady recula. Elle voulait peut-être bien aider les gens, mais pas se faire bouffer en retour. Quelqu’un l’attendait, et elle n’avait pas l’intention de la laisser seule. Que penserait sa grand-mère si elle ne revenait plus jamais à la maison ? Elle serait toute seule, et pire, elle serait malheureuse de sa disparition. Adeline ne voulait pas rendre sa grand-mère malheureuse. Elle ne voulait pas la laisser toute seule. Alors, tant pis, même si ça allait contre sa nature généreuse, elle laisserait les gens se débrouiller toute seule. Parce qu’elle savait très bien ce qu’elle ressentirait, à la place de sa chère mamie. Et qu’elle ne voulait pas lui faire subir ça.
La fille l’observait pendant ce temps, un masque impassible sur le visage. Adeline eut peur : était-il possible qu’aussi peu de sentiments, qu’une aussi glaciale indifférence, puisse se lire sur le visage de quelqu’un ? Cette adolescente était-elle un démon ?
_ Excusez-moi, dit l’adolescente. J’ai dû vous effrayer. Pourquoi pleurez-vous ? J’espère que ce n’est pas à cause de moi. Merci.
Elle sourit à Ady, d’un sourire certes amical, mais ses yeux restaient froids. La jeune femme avait entendu dire quelque part que les yeux étaient la fenêtre de l’âme. C’était vrai, elle l’avait soudain remarqué. Le regard d’une personne en dit long sur son ressenti. Et cette fille ne ressentait pas le sourire et les mots qu’elle adressait à Adeline.
La jeune femme se leva en frottant son pantalon et frotta ses yeux pour sécher ses larmes. Elle ne s’était pas rendue compte qu’elle avait pleuré, mais le fait était là.
_ Ça va aller, murmura-t-elle. Oui, j’ai été effrayée, mais ce sont des choses qui arrivent. Je ne vais pas vous importuner plus longtemps.
Car oui, Ady avait peut-être toujours l’impression d’être de trop, mais elle savait aussi reconnaître les moments où elle était vraiment indésirable. Et là, elle l’était. Cette fille la méprisait du plus profond de son être, ça se criait dans son attitude, même si elle ignorait pourquoi, ni ce qu’elle avait fait pour mériter ça.
_ Au revoir, souffla-t-elle.

_________________

Je suis un songe, un ectoplasme
Juste un mensonge, un pléonasme

Sous mon masque de fer
Des larmes qui lacèrent
Mes anciennes blessures

Sous mon armure
Je me fissure...


Bim bam boum - Mozart, l'opéra Rock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Kobayaka

avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 19
Localisation : Tourner à gauche, puis à droite, aller tout droit et enfin prendre à droite. Je suis pas là ? Ah tant pis, réessayer un autre jour ! x}

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Sam 17 Mar - 17:21

La jeune fille s'éloignant, Rin décida d'activer à nouveau son œil pour voir ce qu'il s'était passé pendant que cette dernière était plongée dans le noir. Le temps se figea, Rin se retrouva dans sa dimension, dans son monde. Elle y vit alors son changement brutal de comportement, son attitude repoussante. Rin voyait ce court moment du passé de la demoiselle, qui se croyait responsable, à cause de son pouvoir. Or celui-ci comme elle l'avait pensé, était surement inefficace contre elle, pour cauchemarder, Rin n'avait pas besoin d'aide. Elle interrompit sa lecture, le temps redevint normal.
En trottinant, Rin prit l'air d'une gamine normale et rattrapa la jeune femme. Elle marchait à côté, dans sa cape pourpre et de temps à autre l'a regardait. Puis finalement, elle décida d'ouvrir la bouche.

" Ne vous méprenez pas. Vous n'êtes pas responsable. Ce n'est pas vos cauchemars qui m'ont effrayé, surtout ne pensez pas cela. Sinon, à part ça ... Vous partez travailler ?"

Elle sautillait à côté innocemment, révélant ainsi qu'elle savait que la jeune femme était une Mutante. Rin pouvait changer de comportement du tout au tout. Bien qu'elle détestait l'hypocrisie et les mensonges, elle ne vivait que de cela. Pour se rendre plus "sociable", dirait-elle. Elle pouvait être elle même, c'est-à-dire froide, mâture, distante ou bien jouer le rôle de la gentille gamine perdue au sourire angélique. Bien qu'elle n'eut rien de charmant, les faux sourire était tout de même sa spécialité. Sourire pour de vrai, elle ne savait peut-être même plus. Rin ne se posait pas de question sur Ady, loin de là, elle s'en moquait. Mais au fil du temps, elle commençait à se lasser d'être seule, et un peu de compagnie lui faisait du bien. Même si elles ne finiraient sans doutes pas amies, juste un instant de blabla l'occupait déjà bien assez. Rin se servait des autres comme des objets, elle les utilisait et les jetait dès qu'elle n'en avait plus l'usage. C'était le cas pour tout le monde, cette jeune femme ne faisait pas exception à la règle.

_________________
« The Shadow of the Blue Moon ~ Rin Kobayaka »
Tu veux vraiment réaliser mon souhait ?
Alors je t'en prie, sèches mes larmes et enfermes mes cauchemars à jamais ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://way-of-the-shadows.purforum.com/
Ady Jonzac

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Juste...chez moi.

MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   Sam 25 Aoû - 20:10

Non, le destin et la poisse semblaient décider à s’acharner sur elle. Alors que la pauvre Ady s’éloignait de cette étrange fillette, avec dans l’idée de se trouver enfin un coin tranquille pour manger en paix, elle s’aperçut que cette dernière l’avait rejointe et marchait à côté d’elle. La jeune femme se raidit brutalement en faisant ce constat. Pourquoi la suivait-elle ? Qu’est-ce qu’elle attendait d’elle ? Pourquoi lui jetait-elle de ces regards de temps en temps ? Pourquoi, comment, tant de questions qu’Ady se posait sans avoir la moindre réponse. Elle était assez observatrice en règle général et décryptait assez bien le comportement des gens, mais celui de cette gamine demeurait un mystère pour elle. Il faut dire qu’elle n’avait finalement pas tellement l’habitude de voir des choses qui sortaient de l’ordinaire. Rien que la cape, déjà, montrait que la fillette était une originale…
Comment faire pour la semer ? Et si elle retournait à sa voiture ? Elle n’allait quand même pas courir derrière sa cacahuète pour continuer à la suivre, non ? Non, elle ne ferait certainement pas ça, essaya de se convaincre Adeline.
_ Ne vous méprenez pas. Vous n’êtes pas responsable.
La voix froide de la fillette s’éleva tout à coup, faisant légèrement sursauter Ady. Celle-ci baissa le regard sur elle : c’était pratique de regarder les gens plus petit que soi, pas besoin de les regarder forcément dans les yeux. Et puis, la fillette continuait à regarder devant elle sans chercher à croiser son regard. C’était un véritable soulagement.
_ P-pardon ? Balbutia Ady.
_ Ce n’est pas vos cauchemars qui m’ont effrayée, surtout ne pensez pas cela. Sinon, à part ça…Vous partez travailler ?
La fin de la phrase passa cependant complètement inaperçue. Dès les premiers mots de la petite, Ady s’était arrêtée, statufiée. Elle sentait son cœur battre à ses oreilles alors que les mots de la petite tournait en boucle dans sa tête. Comment savait-elle pour les cauchemars ? Non, ce n’était pas possible, elle n’avait pas pu dire ça, elle ne pouvait pas savoir, personne se savait ! C’était son secret, sa malédiction, son péché le plus horrible, elle n’en parlait jamais, pas même chez elle. Comment cette petite sortie de nulle part pouvait-elle être au courant ? Comment l’avait-elle appris ? Avait-elle un super pouvoir qui lui permettait de lire dans les pensées des gens ?
Oui, c’était ça, songea Ady, de plus en plus horrifiée. Elle pouvait lire ses pensées, elle devait peut-être le faire en ce moment-même ! Une mutante, il devait s’agir d’une mutante. Pire, c’était peut-être même une Inquisitrice ! Elle allait la tuer !
Ady recula de quelques pas, les jambes tremblantes. Même le sourire innocent de la fillette lui paraissait tout à coup horriblement menaçant. Elle ne devait pas rester là !
Cette fois, la jeune femme ne s’encombra pas de politesse. Ce n’était pas le moment, pas avec une Inquisitrice aux trousses qui devait sûrement réfléchir à comment elle allait la tuer. Adeline tourna les talons et s’enfuit en courant, pour sauver sa vie.

_________________

Je suis un songe, un ectoplasme
Juste un mensonge, un pléonasme

Sous mon masque de fer
Des larmes qui lacèrent
Mes anciennes blessures

Sous mon armure
Je me fissure...


Bim bam boum - Mozart, l'opéra Rock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ You can't hear a noise ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ You can't hear a noise ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lupus Dei :: RPG - PARIS :: Monuments et lieux touristiques :: Jardins-
Sauter vers: