A Paris se joue une pièce de théâtre macabre dont vous êtes les acteurs...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pont, poisse et future couture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyana Rohan
Adminette francophile
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 27
Localisation : Mon lieu d'habitat restera secret...

MessageSujet: Pont, poisse et future couture   Jeu 6 Oct - 20:59

_ Oh my God ! Bonjour l’angoisse, I’m laaaaaate ! ! Shit, putain, et suka !
Oui, Cyana était tout à fait le genre de personne à invoquer Dieu et lancer les pires jurons dans une seule et même phrase, et sans gêne ni remords. La jeune fille courait à travers les rues en direction de l’université. Elle était terriblement en retard, ce qui n’était pas son habitude. En effet, elle détestait plus que tout être en retard. Cependant, ce jour-là faisait certainement partie de ceux où il vaut mieux rester couché.
Tout avait commencé par le réveil. Cyana s’était lamentablement étalée par terre, avait renversé trois fois son café au lait et avait craqué la manche de sa chemise préférée, en même pas une heure. Déjà, tout ceci n’était pas fait pour la rendre de bonne humeur.
Ensuite, en arrivant à l’université - à l’heure, ni Cyana ni Aleksandra n’étaient jamais en retard - elle s’était rendu compte qu’elle avait oublié un manuel plus qu’important. Elle était donc retournée au petit appartement qu’elle partageait avec sa Sachenka pour aller chercher le fameux livre. Et elle en était là, à courir de toutes ses forces pour être le moins en retard possible.
Ce qui n’était pas gagné, car malgré sa course effrénée, elle était déjà en retard de dix minutes. Son prof allait l’incendier !
La blonde coupa à travers un des ponts de la Seine. Ce n’était pas son trajet habituel, mais celui qu’elle prenait d’habitude avec sa Sachenka était toujours noir de monde et elle ne se voyait vraiment pas slalomer à travers tous ces hérétiques qui ne comprenaient rien à l’urgence de sa situation. Elle était tellement sur les nerfs qu’elle savait qu’elle en bousculerait au moins un. Et que si la personne en question grognait après elle, elle en ferait de la bouillie. Ce qui ne la mettrait que plus en retard.
Il y avait des gens que cette route, mais beaucoup moins que dans les rues plus fréquentables. Cyana ne se faisait pas d’illusions, les ponts de la Seine étaient le repère des clochards, des dépravés, des canailles en tout genre et des criminels, les vrais. Il y avait aussi probablement des mutants, mais certainement pas les élus comme elle. Les mutants qui se terraient ici faisaient partie de ces félons, ces parvenus au service du diable !
Que l’un de ces pouilleux l’approche, et la jeune peintre se ferait une joie de les écrabouiller comme les misérables cafards qu’ils étaient. Elle ne craignait personne, Dieu la protégeait, il l’avait dotée d’une force supérieure qui lui permettait de se défendre. Elle avait beau être une jeune fille d’apparence frêle, elle était plus à même que quiconque de filer une raclée à un saoulard un peu trop entreprenant.
En chemin, elle croisa une petite silhouette dont les cheveux roses attirèrent le regard de la blonde un instant, mais celle-ci ne s’attarda pas, trop pressée par le temps.
Cependant, le destin semblait décidé à s’acharner contre elle. Elle entendit un bruit de déchirure, son sac se fit soudainement plus léger et un énorme fracas retentit.
_ Non…
La blonde se retourna, son sac désormais vide ballant à son épaule. Elle le prit, examina la couture déchirée, puis toutes ses affaires scolaires éparpillées au sol. Découragée, elle se laissa tomber au sol. Désormais, elle n’en avait plus rien à faire d’être un retard.
_ God, why me ? Gémit-elle. Mais bon sang, bon sang…Shit ! !
Ce n’était décidément pas sa journée. Grognant des imprécations en anglais, en français, et lâchant de temps à autre quelques jurons russes, Cyana commença à ramasser ses affaires, lentement et avec force soupirs. Elle était vraiment fatiguée de la poisse qu’elle se trimballait en permanence.


Dernière édition par Cyana Williams le Lun 19 Déc - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuscule-ou-aurore.forumgratuit.org
Lya

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : en train de lire quelque part, je suppose?

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Jeu 6 Oct - 21:42

Spoiler:
 

Accoudée sur la rambarde, au dessus de la seine, Lyanna était partie dans ses pensées. C'était pas vraiment son jour. D'abord, elle avait reçu ses résultats de son dernier contrôle. Et elle avait pas eu une très bonne note. Ensuite, elle avait voulu aller chercher de l'argent pour les trois prochains mois, comme elle le faisait régulièrement. En général, par paranoïa, elle en faisait toute une expédition, prenant le train pour la journée, et allant retirer de l'argent dans une ville éloignée de Paris. Elle avait prévu Lille, pour celle ci, mais l'agression d'un contrôleur avait drastiquement modifié ses plans. Et elle n'avait pas pu se faire rembourser son billet, en plus de ne pas pouvoir partir avant deux jours...

Ses écouteurs à fond sur les oreilles, accompagnant la voix de la chanteuse, la jeune fille lançait des cailloux dans l'eau. Superbe occupation, hein? Elle ne remarqua même pas l'espèce de folle hystérique qui passait à coté en jurant... Fin, en même temps, voir un fou courir après son train, son rendez vous ou son diner d'affaire, c'était pas franchement rare. Et en général quand elle en voyait, elle était contente de pas avoir d'obligations.

Alors qu'elle cherchait un caillou à jeter, ses yeux tombèrent sur un petit truc qui n'avait pas vraiment grand chose à faire sur un pont. Une gomme. Du genre de la taille de la main... C'est à ce moment seulement que l'asmathique (et bientôt sourde) capta qu'il y avait un problème. En général, les affaires des gens, elles sont dans les sacs, pas par terre. Et les sacs, ils ont pas l'air d'un ballon crevé...

La demoiselle hésita une seconde ou deux, puis approcha l'étudiante.

"Euh... excusez moi? Je crois que c'est à vous..."

Vu la façon dont l'autre jurait et vociférait, Lyanna avait pris soin de ne PAS arriver par derrière, histoire de pas s'en prendre une mais ça l'empêchait pas de se tenir prête à filer si la fille lui criait dessus (y en a qui le font, d'abord!)... Enfin, si elle l'avait entendu, parce que c'est pas pour ce qu'elle parlait fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyana Rohan
Adminette francophile
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 27
Localisation : Mon lieu d'habitat restera secret...

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Jeu 6 Oct - 22:35

_ Vie de merde…marmonna Cyana en faisant une pile avec ses manuels et ses cahiers.
Elle était bonne pour rentrer chez elle, ce n’était même pas la peine d’aller en cours avec un sac tout déchiré. Elle ne se voyait pas trimballer ses affaires dans les bras toute la journée. Surtout avec le retard qu’elle avait. Elle prétexterait une brusque poussée de fièvre, une indisposition, n’importe quoi.
Soupirant une nouvelle fois, elle ramassa sa palette d’aquarelle, l’examinant sous toutes les coutures pour vérifier que tout allait bien. Eh bien, le Destin avait été clément pour une fois, il avait épargné le trésor de la jeune fille.
Celle-ci pensa avec amertume qu’il n’aurait plus manqué que ça, que ses aquarelles soient abimées. Là, c’est sûr, elle se serait pendue. Avec précautions, elle posa sa précieuse boite sur ses manuels et commença à rassembler ses pauvres pinceaux et les divers crayons qui s’étaient éparpillés un peu partout, son plumier s’étant ouvert en tombant. Elle vérifia chacun de ses instruments avec un soin maniaque et les rangea soigneusement l’un après l’autre.
Elle était tellement absorbée dans sa tâche qu’elle ne remarqua pas la personne qui s’approchait d’elle. Résultat, elle recula vivement en criant quand une main tenant une gomme jaillit brusquement dans son champ de vision.
_ Mais qu’est-ce que…!
Cyana était furieuse et humiliée que quelqu’un ait réussi à la surprendre. Surtout qu’il s’agissait d’une gamine ! Elle qui se vantait de ne jamais être prise au dépourvu, ce fichu Destin semblait bien décidé à lui en faire voir de toutes les couleurs aujourd‘hui, sans vouloir faire de jeu de mots douteux.
Soudain, elle réalisa que la gomme que tenait la gamine était la sienne. Cette dernière l’avait sûrement ramassée pour la lui rendre.
_ Ah…fit-elle. C’est à moi, ça. Thank you !
Elle récupéra la gomme et la glissa dans sa trousse avec le reste de son matériel. Elle n’arrivait pas à jauger exactement l’âge de la petite qui lui faisait face, mais elle était sûrement plus jeune qu’elle.
_ Pas de bol, soupira la peintre. I’m tired, m’arrive que des tuiles today. En plus, je sais même pas pourquoi je te raconte tout ça !
Avec un soupir exaspéré, énervée contre elle-même, Cyana termina de rassembler ses affaire scolaires et attrapa le sachet dans lequel elle glissait toujours des tas de sucreries, sans lesquelles elle ne pouvait pas passer une journée. Droguée au sucre, elle estimait qu’il valait mieux ça que toutes les saloperies qui traînaient, telles que l‘alcool ou la drogue. Ça la réconfortait à tous les coups et elle en avait bien besoin sur le moment. Elle ouvrit le sachet, en retira deux barres chocolatées, et en tendit une à la gamine.
_ For you, in thanks, dit-elle sans penser que la fille ne la comprenait peut-être pas. Bon appétit.
Elle déchira l’emballage de sa sucrerie et mordit dedans à belle dents. Cyana était comme ça, elle ne réfléchissait pas toujours comme les gens ordinaires et jonglait comme si de rien n’était entre ses deux langues maternelles. Elle avait tellement l’habitude d’être comprise par sa Sachenka, qui parlait anglais aussi bien qu’elle, qu’il lui arrivait d’oublier parfois que ce n’était pas le cas de tout le monde.


Dernière édition par Cyana Williams le Lun 19 Déc - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuscule-ou-aurore.forumgratuit.org
Lya

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : en train de lire quelque part, je suppose?

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Sam 8 Oct - 10:50

L'expression de colère fit reculer précipitemment Lyanna d'un pas ou deux, la gomme ramenée contre le ruban de son corset. Ce n'est que lorsque l'autre se ressaisit qu'elle lui tendit la gomme, sans tout comprendre. L'anglais écrit, d'accord, l'anglais parlé, avec un accent bizarre, et une fille qu'arrete pas d'osciller entre les deux langues... C'est plus dur. Elle comprenait suffisemment cependant pour comprendre que la mésaventure agaçait l'étudiante en face d'elle.

"Est-ce que ça se répare?"

Etudiante qui fouilla dans sun sac de chocolat (elle avait dévalisé le marchand de bonbon, ou quoi?!) et en tendit une à Lya, en remerciement, si elle avait bien compris...

"Sank iu?"

Ben quoi, elle avait tenté! Pis c'était la faute de l'autre, là, elle arretait pas de parler en anglais! C'était un coup à s'y perdre, d'abord! Enfin, le message bizarre était explicité par un sourire timide, tandis que la petite demoiselle regardait sa friandise, avant d'ouvrir son sac pour la ranger avc sa ventoline.

"Pour plus tard."

Petite explication en défaisant le bouton pression. C'est vrai qu'il n'était pas tout à fait l'heure de manger, et la miss était sage en ce sens. Par contre, au moment où elle ouvrit l'aumonière, la ventoline jaillit du petit sac.

"Oh!"

Rebondit sur la main de Lyanna qui tentait de la rattrapper, et finit... dans le plumier de l'étudiante. Elle aurait voulu la faire, elle l'aurait pas réussit, tiens.

"Désolée. Tu... Tu peux me la rendre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyana Rohan
Adminette francophile
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 27
Localisation : Mon lieu d'habitat restera secret...

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Dim 9 Oct - 17:52

_ Est-ce que ça se répare ? Demanda la petite.
Cyana examina son sac, dont la couture était déchirée sur une bonne douzaine de centimètres. Elle se souvenait avoir déjà recousu cette partie plusieurs fois, sans compter les pièces qu’elle avait mis pour cacher les trous. Elle adorait ce sac, elle le possédait depuis avant son entrée à l’Inquisition, et avait toujours tout fait pour le réparer quand le besoin se faisait sentir. Mais là, elle devait bien admettre qu’il était arrivé à la fin de sa vie.
_ Je crois pas, répondit-elle avec amertume.
La gamine avait pris sa barre de chocolat et l’avait remercie d’un « Sank iu » maladroit qui avait failli la faire rigoler. Oh, pas pour se moquer, mais ça l’avait presque attendrie que cette petite poupée tente de la remercier dans sa langue maternelle alors qu’elle n’y comprenait sûrement pas grand-chose. Cyana en était arrivée à cette conclusion, et elle se décida à garder le bon vieux français pour le reste de la conversation. C’était pourtant rare que la blondinette prenne attention à ce genre de détails, elle qui était si peu douée en relations humaines. On se demandait bien comment elle pouvait être si intelligente, maîtriser plusieurs langues et tout le toutim et être aussi cruches avec les gens.
La petite agita néanmoins sa barre chocolatée, attirant l’attention de Cyana.
_ Pour plus tard, dit-elle.
_ Comme tu veux, répondit la jeune fille en haussant les épaules.
Elle, on lui aurait offert un bonbon, elle l’aurait mangé tout de suite. Enfin, il fallait bien que des gens raisonnables existent sur cette Terre, même si l’interlocutrice de Cyana était bien plus jeune qu’elle. La blonde ne s’était jamais vantée de sa maturité, bien au contraire. Elle aimait bien mettre des petites touches de folie un peu partout, et de toute façon, elle et les règles…Oh, bien sûr, quand elle n’avait pas le choix, elle se pliait à ce qu’on lui disait, mais elle n’en pensait pas moins.
La petite ouvrit sa besace, sûrement pour y ranger la friandise, et un petit objet y glissa sournoisement. Elle essaya de le rattraper avec un petit cri, loupa son coup et ledit truc tomba pile dans le plumier de Cyana qu’elle n’avait pas encore refermé.
Celle-ci haussa les sourcils. Ça, c’était un coup de bol où elle ne s’y connaissait pas. On n’arrivait jamais à faire de genre de trucs quand on le voulait, et vu la mine étonnée de la petite, elle pensait la même chose.
_ Désolée, balbutia-t-elle. Tu…tu peux me la rendre ?
Cyana fit la moue, vexée. Bien sûr qu’elle allait lui rendre son bazar, elle allait pas le garder. Elle n’était pas une voleuse, voler était un péché grave, c’était dégradant et bien au-dessous d’elle. Elle ne s’abaisserait pas à voler quoi que ce soit.
_ Bien sûr, dit-elle d’une voix neutre, ne montrant pas qu’elle était froissée.
Elle ramassa l’objet au milieu de ses pinceaux et l’examina. C’était un de ces objets que les gens asthmatiques se servaient quand ils avaient du mal à respirer. Elle s’en souvenait, un des prêtres de l’Académie en avait un, elle lui avait chipé une fois pour l’examiner de plus près. Et ce n’était pas du vol, elle l’avait rendu avec ses plus plates excuses. Elle voulait juste le regarder de plus près !
_ Tiens, dit-elle en tendant l’objet dont elle ne se souvenait plus du nom. Ce serait embêtant que tu le perdes.
Après avoir rendu son bien à la petite, elle referma son plumier et le posa au sommet de la pile de ses affaires, qu’elle prit sans ses bras.
_ Au fait, tu n’es pas à l’école ? Demanda-t-elle distraitement. Remarque, je n’y suis pas non plus…
A vrai dire, elle posait juste cette question sans trop réfléchir, sans arrière-pensées…


Dernière édition par Cyana Williams le Lun 19 Déc - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuscule-ou-aurore.forumgratuit.org
Lya

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : en train de lire quelque part, je suppose?

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Mer 12 Oct - 22:22

Lya remercia d'un sourire l'étudiante en récupérant son bien. Une rapide vérification pour s'assurer que la chute ne l'avait pas abimé (d'accord, c'était solide. Mais bon, c'était quand même un aérosol! Les trucs qu'on doit pas percer, pas chauffer et tout! Alors on savait jamais...) et elle le remit à sa place (devant forcer un peu pour réussir à refermer sa sacoche, mais ça, c'est pas grave... Ce serait pas la première fois, et une friandise un peu écrasée n'est pas moins bonne à manger pour autant.

Ah, ben tient, la question sur l'cole. Elle l'attendait pas celle là. Franchement, pourquoi tous les adultes se sentaient obligés de lui faire le coup?! Bon, au moins, elle elle reconnaissait qu'elle devrait y être... Pas comme la vieille femme de l'autre fois, qui lui avait tenu tout un laïus comme quoi les jeunes comme elle étaient des futurs délinquants bons pour la tôle... Elle l'avait même pas écouté en entier, d'ailleurs, se contentant de replonger dans son livre de maths. Des fois, faut pas s'embetter à insister.

"J'étudie en autodidacte."

Poum. Je vais pas à l'école, et j'ai pas envie d'y aller, merci. Je vous fais les sous titres, parce que c'est pas comme si elle montrait ce qu'elle pensait. En apparence, elle répondait juste à la question, d'une voix douce, certes, un peu sur la défensive, mais bon, elle était timide. Il n'y avait qu'à voir son regard qui, pas une fois n'avait accroché celui de Cyanna. Glissé dessus, ptet. Mais rapidement. Le bateau qui passait, le caillou, la mèche de cheveux blonds qui voletait... Y avait trop de choses autres à regarder... Et moins effrayante.

"Vous êtes étudiante en dessin?"

Franchement, elle s'en fichait un peu. Mais elle n'avait pas envie de rentrer de suite (et retrouver le voisin bruyant du dessus), ni de rester à révasser. Alors autant poursuvre la discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyana Rohan
Adminette francophile
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 27
Localisation : Mon lieu d'habitat restera secret...

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Dim 16 Oct - 15:11

La petite vérifia que son ventilateur - Cyana se rappelait que l’objet avait un nom vaguement en rapport avec ce mot - n’était pas cassé, abimé, ou quoi que ce soit avant de le ranger dans son sac, bien rempli d’ailleurs le sac, elle dut forcer pour l’y rentrer. Qui avait dit que le sac d’une femme était toujours rempli, que ce soit de choses utiles ou pas ?
_ J’étudie en autodidacte, dit-elle tout à coup.
La peintre se rappela qu’elle lui avait demandé si elle n’était pas à l’école. Aussitôt posée, la question avait été chassée de son esprit, comme beaucoup de choses, dont le degré d’importance variait du capital au plus anodin. Et encore, elle s’était améliorée depuis, toute petite, il lui arrivait d’oublier d’aller en cours, occupée qu’elle l’était à peindre. Ce n’était pourtant pas faute de se lever tôt, mais Cyana ne retenait pas grand-chose quand elle dessinait. Et elle s’était de nombreuses fois faite punir à cause de ça. On l’avait même privée de son matériel à dessin, ce qui avait été pour elle la pire des tortures imaginables. Autant dire qu’elle avait commencé à faire attention à l’heure après ça.
_ Ah ouais, dit-elle, incapable de faire un commentaire plus constructif.
En plus, elle commençait à fatiguer avec toutes ses affaires dans les bras. Elle s’approcha de la rambarde du pont pour les y poser et soulager ses bras. Maintenant qu’elle savait qu’elle n’irait de toute façon pas à l’école, autant prendre son temps.
_ Vous êtes étudiante en dessin ?
L’adolescente l’avait suivie. Souhaitait-elle discuter ? Cyana lui adressa un doux sourire, elle était plutôt d’accord : un peu de compagnie ne faisait pas de mal, et elle n’avait pas spécialement envie de rentrer chez elle et d’y être seule. Elle tapota sa boite à aquarelle.
_ Ça se voit ? Répondit-elle, amusée. Oui, en effet.
Elle fit silence un instant, puis reprit, une question trottant vaguement dans sa tête. Elle touchait au domaine du privé, elle le savait, mais elle n’avait encore jamais rencontré de personnes étudiant chez eux, et le sujet l’intriguait. Cette petite accepterait peut-être de donner son ressenti sur la question ? Ça ne ferait pas avancer Cyana, mais c’était un sujet de conversation comme un autre.
_ Et ça fait quoi, d’étudier chez soi ? Tu dois pas souvent voir des gens, non ? Perso, ça me dérangerait pas, mais j’ai certains cours pratiques auquel je suis obligée d’assister, autant aller à la fac…
Elle réfléchit, puis ajouta :
_ Tu dois être solitaire…?
C’était une affirmation/question. Il n’y avait aucun jugement dans la voix de Cyana, juste une interrogation. Elle n’aimait peut-être pas les gens, mais être totalement seule ne lui disait pas grand-chose. C’était aussi peut-être parce qu’elle avait rencontré son âme sœur, sa Aleksandra, dont elle ne pouvait plus se passer. Cette enfant n’avait peut-être pas rencontré quelqu’un d’important pour elle. A cette pensée, Cyana retint un soupir triste.


Dernière édition par Cyana Williams le Lun 19 Déc - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuscule-ou-aurore.forumgratuit.org
Lya

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : en train de lire quelque part, je suppose?

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Mar 15 Nov - 21:22

Est-ce que ça se voit qu'elle est étudiante en dessin... Non, du tout. En fait, avant de poser la question, Lya était convaincue qu'en face elle avait une terroriste préparant les plans de son prochain plan démoniaque: transformer le monde en addicts à herbe à chat. Et se cachant sous les traits d'une étudiante pour qu'on ne découvre pas les plans secrets du félinisateur dans son grand carton à dessin. Parce que EVIDEMMENT, ça devait être des plans gigantesques...

La demoiselle eut un léger sourire en laissant filer son imagination quelques secondes, avant de reprendre son sérieux quand la conversation repris son cours. Ce que ça faisait? La demoiselle haussa les épaules, tandis que l'autre précisait sa question.

"Je sais pas... Je veux dire... Je peux voir des gens si je veux. Je suis pas... Dans une bulle."


Elle s'embrouillait, là... Et sa voix diminuait en volume. Lya inspira doucement à fond, puis relacha doucement son souffle. Qu'est-ce qu'elle préférait? Si elle étudiait seule, c'était parce qu'elle ne pouvait plus aller à l'école. Un endroit où on lui aurait demander des papiers, des tas de trucs sur ses parents, et tout et tout. Mais à part ça... Ce qui changeait? Pas grand chose. Elle était naturellement solitaire à l'école, toujours dans ses livres, ou obligée de rester au calme parce que sa mère avait dit à toute l'école que la pauvre chérie était très fragile, et patati patata. Alors... Si la seule différence, c'était qu'elle choisissait si elle voulait entendre du brouhaha ou pas... L'ordre à peu près remis dans ses pensées, elle pu reprendre.

"J'aime bien, comme ça. Je peux décider moi même si je veux qu'il y aie du bavardage autour de moi ou pas. Et ma salle de classe change tous les jours."


Ca, d'ailleurs, c'était chouette. Mais bon, la conversation menée l'agaçait. Elle ne souhaitait pas aller plus loin.

"Vous allez être ennuyée comme ça. Vous pensez qu'on peut rafistoler votre sac? Pour que vous puissiez ramener tout ça chez vous?"

Elle allait surement pas s'inviter. Les "tu ne vas pas avec un inconnu", elle conaissait, et elle suivait ce genre de règles de bon sens. Mais bon, elle n'était pas du genre à laisser quelqu'un dans la mouise, non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyana Rohan
Adminette francophile
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 27
Localisation : Mon lieu d'habitat restera secret...

MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   Lun 19 Déc - 15:02

La question de Cyana laissa suivre un long silence. La petite semblait très absorbée par sa réflexion, alors que la peintre avait juste voulu plaisanter. Elle la vit sourire légérement, à penser sûrement à des choses agréables. Cyana songea qu'elle aimerait bien parfois être capable de lire dans les pensées des gens. Elle se souvint d'une petite fille de l'Académie qui avait ce don particulièrement utile. Une petite qui ressemblait singulièrement à celle qui se trouvait en ce moment en face d'elle, la couleur des cheveux mise à part.
_ Je sais pas...Je veux dire...Je peux voir des gens si je veux. Je suis pas...Dans une bulle.
Cyana haussa les épaules, pas touchée pour deux sous par les timides ecuses qu'essayait de se trouver l'adolescente.
_ Je juge pas, répondit-elle. C'est juste histoire de discuter, ta vie est la tienne, c'est tout.
La jeune peintre ne pouvait pas se rendre compte que la délicatesse la plus élémentaire consistait à faire au moins semblant de s'intéresser à ce que l'autre en face racontait. Mais Cyana était finalement plus naïve qu'une petite fille, et au moins aussi franche, quitte à choquer. De toute façon, elle ne s'en rendrait même pas compte.
_ J'aime bien comme ça, poursuivit la petite. Je peux décider moi-même si je veux qu'il y ait du bavarsage autour de moi ou pas. Et ma salle de classe change tous les jours.
Cette perspective semblait l'enchanter, d'ailleurs.
_ Vous allez être ennuyée comme ça. Vous pensez qu'on peut rafistoler votre sac ? Pour que vous puissez ramener tout ça chez vous ?
Cyana se rappela tout à coup sa situation, son sac déchiré, ses affaires en vrac, son retard qui devenait une absence et sa poisse. Elle secoua la tête.
_ Non. Pas réparable, grogna t-elle, car c'était la déchirure de son sac fétiche qui l'ennuyait le plus. Tant pis, je vais rentrer comme ça.
Elle aurait probablement d'une dinde avec un sac éventré pendant à son épaule, mais elle n'en avait rien à faire. Mieux, que quelqu'un vienne lui faire la remarque qu'elle puisse évacuer sa frustration. Soudain, elle réalisa que son interlocutrice avait dit "on". Pensait-elle l'aider ? Cyana fut touchée, et lui adressa un sourire.
_ Tu es gentille, mais je ne veux pas t'embêter. Et puis, tu me connais pas, ce ne serait pas prudent de me suivre...on sait jamais. Mais merci quand même.
Cyana ramassa ses affaires et jeta un dernier coup d'oeil à la petite.
_ Au fait...avant que je parte, tu peux me dire ton nom ? J'aimerais bien le connaître.

_________________
Si tu es contre Dieu
Tu es contre l'Homme


Sadness - Enigma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crepuscule-ou-aurore.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pont, poisse et future couture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pont, poisse et future couture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Le pont de la constitution a VENISE
» Inauguration du Pont sur la Rivière Pendu
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lupus Dei :: RPG - PARIS :: La ville :: La Seine et ses ponts-
Sauter vers: