A Paris se joue une pièce de théâtre macabre dont vous êtes les acteurs...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Un lait-grenadine !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: "Un lait-grenadine !"   Sam 10 Sep - 1:02

Depuis qu'il était partit vers l'Ouest, Selim avait été témoin d'évènements étranges et inexplicables. Il avait cru un temps à de la sorcellerie, mais cela était bien trop étendu. Il s'était passé quelque chose de manière globale, il le sentait ; tout était à cause du jour où le ciel avait pris feu. Au cours de sa route, ce qu'il pensait se confirmait. Les gens avaient changés, il l'avait bien vu ; lui même avait changé. Il ne l'avait pas remarqué tout de suite, mais après avoir transbahuté à travers divers pays, il s'était retrouvé dans une situation où son pouvoir de contrôle du lait s'était avéré utile. Depuis, il ne l'utilisait plus en public. Il n'en avait, de toute façon, que peut d'intérêt.

La barrière de la langue n'aidant rien au cours de ses voyages, il ne comprenait pas toujours ce que les gens disaient. Il avait vaguement saisit que les anormaux n'étaient pas les bienvenus, et se gardait de dire quoi que ce soit à son sujet ; il n'avait, de toute façon, pas de vocabulaire assez élargit pour pouvoir en débattre. Et puis il les avait vu. Les monstres chassant les monstres. Il ne s'était pas attardé à cet endroit. Il avait continué sa route, troquant son âne pour vélo ; il avait d'ailleurs été volé très peu de temps après. Malgré tout, il se débrouillait avec ce qu'il avait, bredouillant les quelques mots qu'il connaissait pour se faire comprendre. Il avait tout de même réussit à passer en France et a atteindre Paris.

Ce qui lui semblait toujours être un exploit. Il avait parcouru tellement de chemin depuis ce jour où il avait quitté Eugène. Il n'était pas vraiment triste, tout cela était juste... si loin à présent.

La première chose qu'il fit en arrivant à la capitale vu de visiter le cœur de la ville ; il aimait à contempler les paysages urbains. Cela lui changeait tant des vallées où il avait grandit. Fasciné par l'immensité des bâtiments, il en avait le vertige. Après son petit tour, il allait se rafraichir pour se changer les idées. C'est donc ainsi qu'il poussa les portes d'un bar.

Il alla s'installer au comptoir, à côté d'une jolie jeune femme aux cheveux rouges qui lisait un livre.


"Un lait-grenadine." commanda-t-il avec un fort accent slave.


Dernière édition par Sirius Selim Solanger le Lun 12 Sep - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Mortimer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 26
Localisation : Dans les ruines de mon esprit

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Sam 10 Sep - 10:46

[Lancer de dé : 3
Personnalité 3
De toute façons, c'était déjà prévu comme ça]

Riley, sous sa forme la plus charmante qui soit, n'avait qu'une seule passion : lire. Lire, lire, toujours lire, et souvent des choses bien loin des best-sellers que sont Harry Potter ou Twilight. En fait, actuellement, elle lisait tout Sartre, pour ensuite attaquer Nietzsche. Il est évident que Riley a été forcé de ne pas poursuivre ces études, mais cette personnalité-ci était quand même aussi cultivée et talentueuse dans la psychologie et la philosophie qu'une étudiante dans ces matières. Toujours était-il que lire chez elle ne l'intéressait pas, aussi avait-elle préféré se rendre dans un bar et boire tranquillement un café viennois tout en lisant. Même plus d'un café, parce que la fatigue physique se faisait souvent ressentir quand on partageait son corps avec 5 autres personnes.

Une personne s'installa à côté d'elle. Un type efféminé, ce qu'elle trouvait généralement assez charmeur. En tant que bisexuelle affirmée, elle adorait l'idée d'un mélange des deux, même si ce n'était qu'une pointe de couleur dans du blanc pur, ça avait son charme. Elle le regarda discrètement quelques instants et lui adressa un petit sourire. Le jeune-homme commanda un lait grenadine avec un accent qui trahissait assez violemment qu'il était d'origine étrangère, plutôt vers l'Est de l'Europe. Et le-dit accent rendait le personnage encore plus intriguant.

Etant polie et courtoise, elle préféra ne pas pouffer au ridicule de la boisson commandée par un type qui semblait aussi courageux et qu'on aurait volontiers imaginé boire une vodka pure avec un glaçon. Riley détourna le regard et se plongea dans les propos éclairés de Sartre, tout en faisant tourner sa cuiller dans son troisième café.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lsn.servhome.org/
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 11 Sep - 3:06

Selim eut vaguement l'impression que la madame-aux-cheveux-rouges l'avait regardé et lui avait sourit, mais prit d'un soudain excès de timidité, il se tut, et sirota son lait-grenadine à la paille, le regard légèrement à l'opposé de la jeune femme. Cela lui arrivait régulièrement lorsqu'il était dans de grandes villes ; l'immensité des bâtiments l'oppressait et il se sentait si petit, si petit, si petit... comme s'il n'était qu'un canotier usé posé sur un tas de paille. Cependant, son regard tomba sur une autre femme, au maquillage grossier et à la poitrine exorbitante, qui lui fit un clin d’œil. Selim haussa le plus haut qu'il put ses sourcils face à cette apparition incongrue, et préféra la laisser à son mojito. Il jeta alors son regard dans le fond de verre le temps que le rouge qui lui était monté aux joues diminue un peu.

Quelques instants plus tard, il regarda à nouveau la jeune femme aux cheveux rouges, vision qui lui était tout de suite plus sympathique. Il essaya de déchiffrer les mots sur la couverture pour savoir ce qu'elle lisait. Il n'était pas très à fond dans la littérature, mais il était assez curieux. Il est vrai qu'il n'aurait peut-être pas grand chose à dire vu son manque de vocabulaire et de construction syntaxique, mais il avait toujours l'espoir de trouver quelqu'un qui parlait ukrainien, ou à la rigueur, roumain. Il pouvait avoir des conversations intéressantes lorsqu'il avait des mots à sa disposition.

Pris par une il-ne-sait-quelle envie de palabrer, il engagea la conversation.


"Bonjour," lui dit-il simplement. Puis il décida de pousser un peu plus loin. "C'est quoi... votre... livre ?" demanda-t-il après avoir soigneusement choisis des mots qui lui semblaient aller ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley Mortimer

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 26
Localisation : Dans les ruines de mon esprit

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 11 Sep - 20:23

[Lancer de dé : 3
Passage à la pers... Oh att-]

Riley découvrait avec plaisir la lecture de la doctrine de Sartre où il expliquait très clairement sa vision de l'existentialisme, et le définissait comme un humanisme avant tout, bien que cela puisse surprendre certaines personnes dans le milieu.

"Bonjour," lui dit le type à côté d'elle. "C'est quoi... votre... livre ?"

[i]La jeune fille changeforme leva les yeux de son livre, et lui adressa un petit sourire en coin. En raison de l'accent de celui qui lui parlait, elle choisit de parler plus lentement que normalement, et également d'articuler chacun de ses mots pour qu'il puisse comprendre. Il semblait avoir du mal à parler français.


Bonjour !

Elle but une gorgée de son café.

C'est un livre de Sartre, de philosophie.

Elle n'osait pas entrer dans les détails, de peur de se rendre totalement incompréhensible pour l'inconnu au lait-grenadine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lsn.servhome.org/
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Lun 12 Sep - 4:48

[HRP]J'ai... encore perdu mon message. Faut que j'arrête de répondre si tard que c'est le matin...[HRP]

Selim sirotait son lait-grenadine en regardant la jeune femme parler. D'ailleurs, elle parlait bien, pas trop vite, juste ce qu'il fallait à Selim pour avoir le plaisir de bien comprendre tous les mots et d'apprécier le son de sa voix. Il s'était littéralement perdue dans ses yeux, et avait beaucoup de mal à s'en détacher. Oh, oui, il la trouvait jolie, vraiment jolie. Elle avait un sourire charmant, et ses yeux...
Il arracha son regard d'elle et le posa sur le livre. Il ne voulait pas lui manquer de respect en la fixant trop intensément. De plus, un mot avait retenu son attention. Le nom de l'auteur plus précisément. Sartre... Sartre... Il était persuadé de l'avoir déjà entendu avant. On avait du lui en parler. Peut-être était-ce cet intellectuel allemand qu'il avait rencontré à Salzburg. Ou alors... oh mais oui !


"Ha, Sartre ! Huissse-clos, le théâtre !" s'enthousiasma-t-il, heureux de pouvoir rebondir sur la conversation.

Sans être fermé aux concepts philosophiques, il fallait avouer ce genre d’œuvres ne faisait pas véritablement partie de la culture de Selim. Lorsqu'il était en Ukraine, il n'avait pas eut la possibilité de lire énormément de livres, et ceux qu'il s'était procurés ne recouvraient pas ce domaine. Et il ne lui était jamais venu à l'esprit de trouver des livres en ukrainiens dans des librairies étrangères. Ce qui était dommage en soi. Cependant, il avait souvent assisté à des représentations théâtrales ; assez souvent du théâtre de rue. Mais il lui arrivait de tomber, par exemple, sur du Sartre.

C'est donc le sourire aux lèvres que Selim réfléchissait à toute vitesse au vocabulaire associé au registre afin de pouvoir continuer une conversation digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Sam 25 Fév - 22:56

Sur le toit d'un immeuble à proximité, volontairement et non pas par hasard, Mycroft se dressait fièrement sous le ciel parisien. Le soleil laissait apparaître des reflets couleur or sur ses cheveux. Il partait dormir, et la journée de travail commençait donc. Le mercenaire alluma une cigarette sur un petit claquement de zippo. La première avant les combats était toujours la meilleure.

Il ne pouvait pas se tromper. Ce bar, tout près, était celui où il trouverait sa cible. On l'avait payé pour mettre à mort ce mutant. Il lui avait fallu plusieurs jours pour être certain que c'était le bon, le manquant à chaque fois à cause de sa capacité. Il était astucieux, mais ne variait pas assez ses coups. Aussi, Mycroft avait-il trouvé la parade.

Il posa ses chargeurs au sol, et enfonça le premier d'entre-eux dans la crosse de son premier D.E. Il en laissa glisser un autre dans une poche, et fit de même avec sa deuxième arme de poing. Il n'arma cependant pas son arme. Il savait que ça irait suffisamment vite pour lui, beaucoup trop pour celui qu'il allait éliminer.

Ses armes rentrèrent dans ses holsters après quelques rotations et un lancer croisé. Inutile, mais classe. Autant jouer de ses capacités, non ?

Un bond fut le premier de sa course. Et les sauts de corniches en corniches, de balcons en fenêtres, de toits en escaliers de secours commencèrent. Il atterrit sur un ultime toit, se laissa glisser de celui-ci, et tomba devant la porte qu'il ouvrit en la poussant du pied. Une chance qu'elle ne soit pas bien fermée.

Le bar était calme. Et pas vraiment bondé. Il repéra rapidement sa cible, qui semblait si innocente qu'il se laisserait volontiers avoir. Une fille, lisant son petit livre de philosophie en parlant à ce qui semblait être un... type qui buvait du lait. Un coup d'oeil à la photo qui trainait dans la poche de son gilet, et c'était confirmé : sa cible, Riley Mortimer, était en face de lui. Il glissa dans sa direction dans un silence des plus inquiétants.


Salut. J'ai besoin de votre aide. Vous êtes philosophe, c'est bien ça ? J'ai un débat intellectuel à gagner, juste là, avec un ami. On vous a vu lire du Sartre, on s'est dit que ça pourrait bien nous aider à nous départager.

En gentleman, il fit signe à la demoiselle de le suivre. Elle se leva sans hésitation, et sortit par la porte qu'il ouvrit devant elle.

Note : ce qui se passe dehors :
Spoiler:
 

La porte du bar s'ouvrit de nouveau. Ses mains couvertes de rouge, Mycroft demanda poliment au barman des linges ou n'importe quoi pour se nettoyer les mains, et une bière bien de chez lui, assis à la place de celle qu'il avait faite partir quelques dix minutes auparavant.


Dernière édition par Mycroft Nasparth le Sam 25 Fév - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Sam 25 Fév - 23:26

Alors, il était là, en train d'essayer de se faire comprendre par la jolie jeune femme, pour lui montrer que ce n'était pas parce qu'il ne parlait pas bien français qu'il ne connaissait rien et qu'il ne pouvait pas être de bonne compagnie quand il s'était passé quelque chose. Une homme des plus incongru était entré, lui avait enlevé sa jolie dame aux cheveux rouge, et il s'était retrouvé là, avec son lait-grenadine, à fixer le vide. Il regarda à sa gauche et se rendit compte que même la grosse poitrine et le mauvais maquillage qui l'accompagnait n'étaient également plus là. Selim se sentait soudain très très seul.

"Owh..." soupira-t-il de désespoir.

Il fixa le fond de son verre de lait-grenadine d'un air mélancolique, et décida de ne plus aborder les femmes occidentales dans les bars. Et de faire moins de grands gestes en parlant.

Tandis qu'il remettait en cause son existence même, quelqu'un vient se rassoir à sa droite. Il se tourna avec un grand sourire, dans l'espoir que la jolie femme était revenue, mais à la place se trouvait le grand roux. Il resta un instant la bouche ouverte à fixer le vide, se rendit compte qu'il avait l'air stupide, et retourna à son verre avant que son voisin ne le remarque.
Selim tourna cependant à nouveau la tête vers lui quand son cerveau mit enfin le doigt sur un détail qu'il avait aperçu sans trop y faire attention. Les mains pleines de sang. Sans trop vraiment le vouloir, il se mit à zieuter vers le grand roux avec inquiétude.
Que s'était-il passé au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Sam 25 Fév - 23:46

L'Irlandais essuya ses mains, et alors qu'il était très clairement fixé par son voisin de gauche, il lança les lingettes qu'on lui avait données par dessus son épaule, sans regarder. Celles-ci tombèrent dans la poubelle la plus proche. C'était tellement simple qu'il en but une gorgée de bière. Au final, il fit cul-sec.

A vrai dire, il avait envie de plus de combat que cette gamine inutile qu'il avait abattue comme prévu. Aussi, provoquer celui qu'il avait en face de lui, ça lui avait effleuré l'esprit. Il dût cependant se stopper dans son élan de déclenchement de bataille de bar. Il en oubliait un détail. Appeler son commissionnaire peut-être utile, parfois. Il n'eût même pas besoin de le faire, car son téléphone vibra.

Yep, patron, dit-il en appuyant le patron afin de laisser sentir à quel point il ironisait ce statut, c'est fait. Je vous laisse vous occuper de la paperasse. Je compte bien toucher mon salaire en temps et en heure. Bonne soirée.

Son téléphone posé sur le bar, il tenta de faire tenir sa choppe sur un doigt. Sans étonnement, elle tenait parfaitement en équilibre, dès le premier essai.

Il en demanda une autre tout en comptant le temps de "jonglage". Bien entendu, la choppe ne tomberait jamais, sauf s'il le décidait, mais il souhaitait tout de même, encore une fois, s'en assurer. Peut-être n'était-il pas un mutant.


Ce serait bien que vous arrêtiez de me fixer par tranche de 30 secondes. Je vous avouerais que ça a le défaut de me taper sauvagement sur les nerfs.

Il ne regardait pas son interlocuteur, et comptait intérieurement, souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 1:32

Se demandant qui pouvait bien être le patron du grand roux, Selim continuait à boire son lait. Et à zieuter. Il cherchait des indices pour corroborer sa thèse. Celle selon laquelle cet homme n'était pas tout à fait très net. Peut-être que quelque chose était arrivé à la jolie femme qui lisait du Sartre ?

Il en était à ces réflexions lorsque le grand roux le fit bondir sur sa chaise. Bon, d'accord, il zieutait. Mais il ne s'attendait pas à ce qu'il lui annonce comme ça. Sans le regarder en plus ! Sans oublier qu'il avait pris la place de la jolie fille ! (dieu seul savait ce qu'il lui était arrivé) Alors pas de quartier ! Selim se tourna vers lui, avec des yeux ronds comme des billes, et une moue bizarre. Dans sa tête remuaient les mots. Il devait trouver une formule cohérente et éloquente. Sinon ça ne marcherait pas.


"ET VOUS POUVEZ RRREGARDER LE GENS À QUI VOUS PARRLER !" s'ecria-t-il, emporté par ses émotions

Il avait roulé ses "r" d'une façon tout à fait impressionnante, ce qui était censé donner de l'emphase à ses propos, tout en espérant que son accent slave cacherait ses fautes de français. Il se voulait intimidant.

Ce qui n'était pas évident lorsque l'on buvait un lait-grenadine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 11:48

Mycroft donna une pichenette dans son verre, qui glissa le long de son doigt et tomba sur le bar. Après avoir tremblé un peu, il se stabilisa. C'était presque lassant, cette absence de risque.

Souriant avec toute la politesse qu'il possédait, il resta assis, et regarda son interlocuteur d'un air hautain. Le mercenaire regarda ce type immobile, les yeux ronds, en train de chercher ses mots. Il attendait poliment qu'il hurle, vocifère des menaces ou crache des insultes. De toute façon, Mycroft ne craignait plus de mourir au combat depuis longtemps. Il se souvient à peine du dernier coup qu'il ait reçu.


"- ET VOUS POUVEZ RRREGARDER LE GENS À QUI VOUS PARRLER !"

Mycroft croisa son regard et tenta de lui faire regretter d'avoir demandé. Ce qui était bien avec un sourire poli, c'est qu'il paraissait rapidement menaçant. Il suffisait que l'ambiance s'y prête. Il se retourna, bien que restant attentif à ce qui se passait autour de lui, deux sécurités valant mieux qu'une, et but dans le nouveau verre qu'on lui avait servi.

Je n'ai pas besoin de vous regarder pour que vous sachiez que je vous parle. Et quand je jongle avec un verre, j'aime être à ce que je fais.

Il avait tilté cet accent étranger. Aussi espérait-il qu'aucune faute de grammaire ne serait faite. Autrement, il ne promettait pas de se contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 15:16

Selim croisa le regard du grand roux et se dit en lui-même qu'il aurait plutôt du fixer me fond de son verre à la place. Mais il ne baissa pas les yeux et continua à fixer son voisin. Délaissant son lait-grenadine à moitié vide, il s'accouda au bar et ajusta son canotier. Très silencieux, il réfléchissait intensément pour lui répondre quelque chose. Ce n'était pas très évident pour une conversation, pas très dynamique de laisser le silence s'installer entre chaque phrase. Cependant, il espérait que son silence lui donne un air impressionnant. Genre mystérieux. Ce qui n'était vraiment pas le cas.

"Vous es joueur mais le temps n'a pas a ce qui se fait,"
lui répondit-il, avec assurance.

Il n'était pas très satisfait de sa phrase, alors il baissa un peu la tête pour qu'une ombre tombe sur ses yeux, tout en continuant à fixer le grand roux, pour lui donner un air mystérieux. cela devait plutôt lui donner un air stupide.






HRP/Mes messages sont de plus en plus courts.../
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 15:40

Tandis que le barman était ailleurs, par chance, sans doute, Mycroft baissa la tête, posa sa deuxième choppe, encore levée comme son coude jusque là. Il se frotta les yeux, et se leva en même temps, comme ces types fatigués et menaçants à deux doigts d'exploser. Son accent irlandais ne faisait pas de lui quelqu'un qui souillait la langue française, il était plutôt un Zorro de la syntaxe.

Il fit claquer sa langue dans sa bouche alors qu'il remontait son regard.

T... t... t...

Une fois debout, à à peine quelques centimètres de son interlocuteur, il sourit. Malgré ce sourire, il n'avait pas l'air amical pour un sou.

Tu sais, tu dois permettre que je te tutoie, les mathématiques sont un art qui domine le monde. Mais pour les exprimer, il a fallu inventer la langue. Comme l'esprit humain est pathétique dans le domaine de la télépathie et incapable d'autre chose, il a suivi la logique pour créer son expression.

Il tendit le bras, et comme il souhaitait que sa bière soit à portée, elle s'y trouva étrangement. Il avait pourtant avancé d'un mètre ou deux. Attrapant sa pinte, il but une gorgée, et la posa de nouveau sur la table, sans perdre du regard cet étrange personnage.

Le truc, c'est que Dieu a détruit la tour de Babel et nous a donc ôté notre langue unique. Alors soit, tu es étranger. Cependant, tu sembles avoir assez de bases en français pour pouvoir t'en sortir. Il semblerait donc que tu méprises la logique.

Il mis son doigt sur sa bouche, et ferma les yeux. Il les rouvrit alors qu'il parlait.

Maintenant, je pense que nous serions tous deux bien plus heureux si tu reformulais ta phrase sans la moindre faute.

Il appuya ses dires d'un regard signifiant bien l'absence de choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 17:23

Selim ne parlait pas très bien français, évidemment. Donc, il ne comprenait que très peu ce que lui racontait le grand roux. Cependant, il trouvait que son attitude était très agressive et pensa logiquement qu'il était menacé. Selim se dit que sa théorie comme quoi il avait agressé la jolie fille dont il avait prit la place s'affirmait de plus en plus.

Il devait quand même avouer qu'il respirait la classe pure, mais ça ne l'empêchait pas de soutenir son regard avec insistance.

"Ce prost..."
murmura-t-il pour lui-même en roumain.

Il se leva, et rapprocha son visage de celui du roux. Il avait deux-trois choses à lui dire, et il allait lui dire maintenant. Peu importe s'il le disait en ukrainien.

"Tse neymovirno, shcho. Ale te, ahcho vidbuvayet'sya u vashiy holovi? Shcho tse vasha problema? Yakshcho vy budete prodovzhuvaty, yak tse ya na samom dele serdytysya. I tse bude ne duzhe."

Il avait dit tout ça d'une voix assez calme et posée, en fixant le grand roux dans les yeux. Il se tut un instant, continua à soutenir son regard, en ne reprit sur le même ton que lorsqu'il fut sûr que sa phrase était juste.

"Vous ne me faites pas peur,"
finit-il par dire en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 17:39

- Tse neymovirno, shcho. Ale te, ahcho vidbuvayet'sya u vashiy holovi? Shcho tse vasha problema? Yakshcho vy budete prodovzhuvaty, yak tse ya na samom dele serdytysya. I tse bude ne duzhe.

L'étrange buveur de lait avait dit tout ça d'une voix assez calme et posée, en fixant Mycroft dans les yeux. Ce devait être une langue de l'est, ou quelque chose du genre. Après cette tirade polonaise ou assimilé, il se tut un instant, sans hésiter à soutenir son regard, en ne reprit sur le même ton que lorsqu'il fut sûr que sa phrase était juste. La main de l'Irlandais glissa se crispa avant de devenir un poing tremblant de colère encore contenue. Cependant, le faciès du mercenaire restait très calme.

- Vous ne me faites pas peur, finit-il par dire en français.
Well, it means that you've got a bad survival instinct, east-boy.

Trop de fautes, trop de provocation, trop de tension dans l'air. Mais il n'était toujours pas certain d'être en face de quelqu'un qu'il pourrait tuer sans remords. Pour l'instant, rien n'assurait qu'il s'agissait d'un mutant. Il n'avait qu'une seule envie, c'était de se battre gratuitement. Mais pas contre un humain, il faut toujours relever un peu le niveau des challenges. Il fallait qu'il se trahisse. Et le meilleur moyen pour qu'il se trahisse était qu'il tape en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Dim 26 Fév - 19:24

Selim observait avec attention le grand roux. Il nota sa main qui se crispa et se dit que tout ça pouvait très rapidement très mal tourner. Mais Selim n'était pas quelqu'un de violent à la base. Il lui arrivait de s'énerver, mais il essayait de le faire le moins possible. Il se redressa, fixant toujours le regard du grand roux, et se mit à sourire. Même s'il n'avait absolument pas compris ce qu'il lui avait répondu (il ne connaissait tout simplement aucun mot d'anglais),

"Gut... Und... Was werden Sie jetzt tun?"
demanda-t-il en allemand, dans l'hypothétique espoir de trouver une langue commune.

Il chercha d'une main son verre à tâtons, le trouva, et aspira quelques gorgées de lait-grenadine avec sa paille.

Tout avec classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Lun 27 Fév - 12:36

Comment ce type pouvait-il parler tant de langues compliquées et être totalement incapable de s'exprimer convenablement en français ? En tout cas, il affichait un certain mépris à l'encontre du mercenaire, puisqu'il décidait qu'il ne méritait pas de s'exprimer dans une langue commune.

"Oh no, east-boy", répondit Mycroft. "Je ne parle pas l'Allemand."

L'autre chercha d'une main son verre à tâtons, le trouva, et aspira quelques gorgées de lait-grenadine avec sa paille. Tout avec classe. Intérieurement, Mycroft se rit de celui qui avait a cherché son verre, alors que le sien était à portée de main, peu importe où il se situait. L'Irlandais en profita d'ailleurs pour boire une gorgée aussi. Il fit reculer de deux pas celui qu'il avait en face de lui en le poussant avec sa main libre: premièrement pour établir le contact physique, deuxièmement parce qu'il n'aimait pas qu'on soit aussi près de lui en dehors d'un combat ou d'une scène d'amour physique.

Est-ce que tu es joueur, machin ?

Il sortit une pièce d'un euro de sa poche.

Pile, on se calme, et chacun fait sa vie, je te pardonne ton insulte à la langue française. Face, on sort, et on voit si ton lait t'a bien fortifié les os.

Cet éternel sourire de celui qui prend ce qui se passe à la rigolade ne quittait pas les lèvres irlandaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Selim Solanger

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Lun 26 Mar - 3:22

Bon, apparemment il ne parlait pas allemand. En tout cas, c'est ce qu'il disait. Il se demanda bien comment ils allaient s'en sortir pour se comprendre. Ça allait mal finir vu comment c'était parti. Il chercha à former une phrase dans son esprit quand le grand roux le repoussa d'un geste de la main. Contact ! Il le cherchait, c'était ça, il le cherchait ? Il voulait se battre ? Il allait avoir ce qu'il voulait s'il continuait comme ça !

Te, shcho vash...
commença-t-il, mais son adversaire le doubla.

Selim comprit vaguement une histoire de jeu, et en déduit un lien avec la pièce que l'homme venait de sortir de sa poche. Il haussa les sourcils. Il aimait bien les jeux. Cela lui rappelait des souvenirs de son passage à Pitești, quand il avait battu une bande de galopins aux dés. Un domaine qu'il maîtrisait.


Que comptes-tu fairrre ?
demanda-t-il, reprenant confiance en lui, et sentant un petit sourire lui venir aux lèvres.

Il n'allait pas laisser passer ça ! Il prit une pose qui le mettait en valeur, et prit une gorgée de lait-grenadine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mycroft Nasparth

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2012

MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   Mer 11 Avr - 21:51

"Que comptes-tu fairrre ?" demanda l'étranger, souriant comme s'il venait de se sentir en veine.

Mycroft lança la pièce qui rebondit sur le comptoir, et revint dans sa main. Il la fit danser entre ses doigts. Coin spinning, comme on dit.


Pile je gagne, face tu perds. Celui qui l'emporte choisit un défi à n'importe quel jeu de hasard. Celui qui gagne le défi a le droit de tuer l'autre.

Histoire d'illustrer ses propos et de bien prévenir implicitement du nombre de chances de victoire de son adversaire, le mercenaire lança la pièce, la fit tomber dans sa manche, avant de la faire ressortir sous son verre, dont il but une lampée.

Et pour ne pas cesser de se la jouer, il tendit la pièce à l'autre. L'univers, rappelons-le, se plierait à sa volonté, peu importait qui lancerait la pièce.


Ce sera un pile. Je prends face.

Le sourire de Mycroft se fit encore plus visible que d'ordinaire. Il allait volontairement perdre, pour mieux gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Un lait-grenadine !"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Un lait-grenadine !"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Oeufs au lait ou crème caramel.
» Le lait coule, s'assèche, coule, s'assèche [Zack]
» Un café, avec du sucre s'il vous plaît ! Et pas de lait, merci. (Pv : Akihiko et Karin)
» Le petit lait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lupus Dei :: RPG - PARIS :: Patrimoine culturel :: Cafés, restaurants et hôtels-
Sauter vers: